Vous souhaitez confier la taille de votre olivier à un professionnel ?

Afin de soigner votre olivier et de lui assurer une production satisfaisante d’olives, n’hésitez pas à contacter Paysages Occitans, spécialiste dans la taille d’arbres, d’ornements et taille d’arbres fruitiers en Occitanie. La taille de l’olivier est l’une des opérations les plus importantes pour la longévité de cet arbre et nécessite quelques soins. L’objectif est la culture biologique de l’olivier, il s’agit donc avant tout de protéger la santé de l’arbre, mais aussi de stimuler la production d’olives. Avant de se préparer pour la taille de l’olivier, il est bon de se rappeler quelques règles simples pour une plante saine et productive.

Quelle est la meilleure période pour tailler son olivier par Paysages Occitans ?

Tailler un olivier tombe généralement au milieu de l’hiver fin février. Il s’agit d’une pratique culturale nécessaire pour gérer la productivité des arbres, préserver leur santé et garder la plante fonctionnelle pour la récolte. Munies d’un sécateur, d’une scie et d’une tronçonneuse, nous effectuons la bonne taille pour la culture de l’olivier. L’objectif étant de couper les branches de votre arbre fruitier afin de favoriser la cueillette.

Si les oliviers ne sont pas taillés périodiquement, le feuillage pousse de manière incontrôlée, ce qui entraîne une non-optimisation de l’espace disponible et des difficultés de récolte, que ce soit à la machine ou à la main. En effet l’absence de taille rendrait encore plus évident un phénomène naturel auquel est soumis « l’Olea europaea » et son alternance dans la production d’olives. Chez les plantes, il est nécessaire d’équilibrer la croissance végétative et la fructification grâce à la taille annuelle généralement au mois de mars. Lorsque la plante atteint sa charge maximale de fruits mais que la formation et le développement des pousses sont réduits, la production de l’année suivante est compromise. Il est donc nécessaire de tailler afin d’équilibrer les aspects végétatifs et productifs. Paysages Occitans procède à différentes techniques d’élagages d’olivier en fonction des localisations. Chaque oliveraie nécessite donc des soins particuliers. Cependant, il existe quelques principes de base qui s’appliquent à toutes les régions de France, mais qui sont souvent sous-estimés ou ignorés.

Les bases à savoir pour une taille de l’olivier ?

La taille de l’olivier doit être effectuée lorsque l’arbre est en repos végétatif, c’est-à-dire vers la fin de l’hiver. Les ventouses peuvent également être retirés en été. Une taille précoce (novembre-janvier) est à éviter car elle peut induire un réveil précoce de la plante et une taille tardive car elle déprime le potentiel productif de l’olivier.

Attention à la bactériose, votre olivier en danger ?

Comme pour tous les arbres fruitiers tels que le poirier ou encore l’abricotier, le pommier, le prunier, les coupes ne doivent jamais être rasées mais toujours à quelques centimètres du collet. Il s’agit non seulement d’éviter de compromettre la circulation naturelle des vaisseaux lymphatiques, mais aussi d’éviter d’ouvrir une voie permettant aux champignons et aux bactéries de pénétrer au cœur de la branche. Le respect du cône de dessiccation permet à la plante de cicatriser la blessure et de dessécher la souche tout en se défendant contre les agents pathogènes.

L’une des maladies de l’olivier les plus courantes en France ainsi qu’en Europe est la bactériose causée par la bactérie pseudomonas savastanoi. Cette maladie attaque les plantes en provoquant une réduction de la production et dans le cas d’un jeune olivier, elle peut avoir une évolution mortelle.

La bactérie pseudomonas savastanoi pénètre dans l’olivier par les dommages causés par la grêle, le vent, le gel ou les blessures de taille. C’est pourquoi, lorsqu’on aborde cette activité, il faut veiller à minimiser les risques d’infection.

Il est donc toujours bon de protéger les plaies par du mastic et d’assainir la lame de coupe avec des produits lors de la taille de plantes visiblement malades. En outre, les branches mortes taillées doivent être retirées de la plante et brûlées.

La bonne exposition au soleil pour un olivier en bonne santé ?

Attention aussi a l’exposition au soleil et au plein soleil. Laisser des parties du feuillage à l’ombre signifie avoir des zones qui ne sont pas productives et qui peuvent être plus facilement sujettes aux attaques des maladies fongiques et de la mouche de l’olive (Bactrocera oleae). Il est donc bon que l’ensemble de l’olivier soit bien éclairé et que les rayons du soleil puissent pénétrer à l’intérieur. Si la lumière qui touche une branche est inférieure à 25% de celle qui touche la couronne, il n’y a pas de formation de fleurs et donc pas de fruits. Et à long terme, la branche aura tendance à se dévitaliser.

Les attitudes à adopter pendant l’hivernage ?

Aussi bien dans le nord que dans le sud de la France, si une période de grands froids se présente attention à penser à la mise en place d’un voile d’hivernage pour préserver votre olivier du froid. Protéger le pied de l’arbre avec une couche de paille recouverte de feuilles mortes pour protéger les racines superficielles du gel. Aussi, pour empêcher la protection de trop prendre l’humidité, placez une bâche par-dessus. Vous pouvez aussi protéger le tronc en l’entourant de filet à poule et ainsi prémunir la bonne récolte des olives

Les étapes pour la taille d’entretien de votre olivier ?

Il faut d’abord commencer par les grosses coupes. Lorsqu’on s’approche d’une plante, il est nécessaire de tailler les branches qui ne sont plus nécessaires et seulement ensuite d’effectuer une taille ou un éclaircissement à l’intérieur du feuillage. Si vous taillez d’abord, vous pouvez immédiatement voir la forme que prend la végétation et vous pouvez donc agir de manière plus cohérente. Les oliviers ne doivent jamais être complètement étêtés. La partie supérieure de la plante, également appelée flèche, contrôle la formation et l’inclinaison des branches, ce qui est utile pour un équilibre physiologique-productif correct. Il est bon de rappeler que la taille ne doit donc pas répondre à une exigence esthétique, à savoir la symétrie du feuillage, mais doit être fonctionnelle à la production et à la végétation. Le sommet doit être élagué pour réduire la quantité de végétation en faveur d’une croissance dans la partie centrale et d’une plus grande aération et illumination. Les parasites, surtout à l’arrière des branches principales, doivent être éliminés, sauf s’ils sont nécessaires pour rétablir des branches malades ou endommagées.  En revanche, on peut laisser un nombre limité de pousses moins vigoureuses pour assurer une croissance plus régulière des branches. Il est également possible de laisser des drageons latéraux afin de former des branches latérales pour combler les vides entre une branche primaire et une autre.

Nos derniers projets en taille d’olivier

Taille olivier , comment la réussir ?

C’est une lourde responsabilité que ce particulier de Saint jean près de Toulouse nous a confié ; l’élagage d’un olivier de plus de 60 ans. Nous sommes naturellement intervenus en avril,...

Contactez-nous

    Nom complet*

    Mail*

    Téléphone*

    Adresse

    Descriptif du projet